ETATS-UNIS : PREMIERE PHASE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19 DEJA LANCEE

Elle concerne environ Trois millions de personnes  dont les prioritaires sont les pensionnaires des maisons de retraite et les professionnels du secteur de la santé. Une recommandation qui a été faite par les centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) et qui devra être respectée par la plupart d’Etats américains.

Ce vaccin Pfizer, préacheté en 100 millions de doses par le gouvernement américain, efficace à 95 %, dans le but de réduire les chances de contracter la Covid-19, a vu ses premiers lots Pfizer/BioNTech dans les centres de vaccination des Etats-Unis pour administration immédiate aux américains.

Quittés dimanche matin de l’usine de Pfizer dans l’État du Michigan vers les centres UPS et FedEx pour distribution, la prévision parle de 145 sites à travers tous les États qui dès ce lundi recevront le vaccin. 425 sites supplémentaires sont prévus pour mardi. Et les 66 derniers sites mercredi, ce qui parachèvera la première livraison du vaccin Pfizer/BioNTech”,  explique le général Perna.

Les Etats-Unis  donnent ainsi leur feu vert après celui du Royaume-Uni, le Canada, le Mexique ou ce vaccin a déjà commencé à être administré.

Toutefois, suite aux cas d’allergies signalées au Royaume-Uni, le personnel de l’agence FDA a l’instar de Peter  Marks, déconseille le vaccin uniquement aux patients ayant déjà eu des “réactions allergiques graves” à ses composants ou à des vaccins similaires, pas à toutes les personnes sujettes à des allergies graves au sens plus large.

Les États-Unis étant le pays le plus touché au monde par cette pandémie, avec 295 000 morts et plus de 15 millions de cas. Et le pays qui ne cesse d’enregistrer des records de contaminations, dépassant régulièrement les 200 000 cas et 2 500 voire 3 000 décès au quotidien, le souhait est de voir toute la population vaccinée contre ce virus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *