ECRANS NOIRS 2020 : CE QU’IL FAUT RETENIR

Du 31 octobre au 7 novembre dernier, s’est déroulée à Yaoundé au Cameroun la 24e édition du Festival des Ecrans Noirs. Malgré le contexte actuel, et démarré sur une note triste en raison de l’hommage rendu aux élèves tués à Kumba dans le Nord-Ouest Cameroun, ce festival a tout de même connu une forte affluence des cinéphiles, acteurs, producteurs et réalisateurs.

94 films étaient en compétition dans 9catégories, et plusieurs prix ont été raflés par des réalisateurs à l’instar de Sidiki Bakeba.  ‘’ The Fisherman’s Diary’’ a fait sensation et a remporté le plus de prix. 4 trophées au total : Meilleur film d’Afrique Centrale ; Meilleur film camerounais ; Meilleure actrice – Faith Fidel ; Meilleur scénario Prix spécial du jury – Faith Fidel.

Concernant les autres catégories, cette année, c’est le film “Heart of Africa” du réalisateur Tshoper Kabambi Kashala de la République Démocratique du Congo, qui a remporté l’écran d’or du festival écrans noirs.

“Saving Mbango” du réalisateur Nkanya Nkwai du Cameroun était classé dans le prix du jury.
L’écran du meilleur acteur a été décerné à Myindo Mpongo dans le rôle de Ngandu du film Heart of Africa.
La Meilleure actrice était Ama K.Abebrese dans le rôle de Joan, du film Azali du Ghana.
La Mention spéciale jury a été adressée au film Hala Madrid d’Abdelilah El Jaouhary.
Mention spéciale également pour la comédienne Aisha Kyomuhangidu pour son rôle dans le film Kemi d’Ouganda et la comédienne Faith Fidel pour son rôle dans le film The Fisherman’s Diary du Cameroun.
Écran d’or du meilleur court métrage : Mortenol de Guadeloupe.
Écran meilleur acteur : Godisz fongwa john dans le film Saving Mbango.
Écran court métrage : Cuisine mondiale de Steve Kamdeu.
Mention spéciale au film Enterrés de Françoise Ellong.
Deux mentions spéciales encore adressées à : La révolte des pêcheurs de sable de Samanga Risla (Madagascar) et ‘’on a le temps pour nous’’ de Lena Katy Ndiaye (Sénégal)

Documentaire international : Fifire en pays cuballo de Sellou Diallo (Sénégal).
Meilleure Série : Teenagers de Hubert Nankam (Cote d’Ivoire – Cameroun)
Meilleure série web : ‘’Les rigolards’’ de Ghislain Amougou

L’une des innovations du festival Ecrans Noirs cette année était la formation des jeunes réalisateurs sur les coachings en production, scénario, et sur comment développer le relationnel. Et ses nombreux participants se sont dits satisfaits de cette 24e édition. Ils ont pu voir à travers ce festival Ecrans Noirs, que le cinéma africain connaît ses lettres de noblesse, il vit, et avance énormément avec des acteurs professionnels inspirés désireux de changer  positivement les choses.
Le rendez-vous est donc pris pour l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *