CAMEROUN : CABRAL LIBII DÉFIE LE SOUS-PREFET DE NGAMBÉ

Cabral Libii, président du PCRN (Parti Camerounais de la Réconciliation Nationale) un parti d’opposition, a jugé illégale et inacceptable une énième interdiction de ses activités politiques par un sous-préfet. Cette fois il a tenu à se rendre à Ngambé où devait se tenir son meeting à fin de délivrer son message malgré le déploiement des forces de l’ordre.

Ce samedi 27 juillet, les populations de Ngambé ont non seulement bravé l’interdiction du sous-préfet mais aussi la forte pluie, les intimidations des autorités administratives, des élites du parti au pouvoir et les escouades de la police antiémeute pour venir écouter le message de leur leader ! Affirme un proche collaborateur de Cabral Libii joint au téléphone. Ils sont venus

le jeudi 25 juillet 2019 M. NOKURI Samuel Nokpa sous-préfet de l’arrondissement de Ngambé a publié une note de service interdisant un meeting organisé par le PCRN dont le président est Cabral Libii. Comme motif, il estime ne pas avoir de preuve que Cabral Libii est bel et bien le président du PCRN. Pourtant le 11 mai 2019, à la suite d’un congrès organisé par le parti à la salle des fêtes de Guidiguis, Cabral Libii avait été élu Président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale. Pour les militants du PCRN cette interdiction est de trop car les sous-préfets abusent de leur pouvoir pour interdire les activités des partis politiques d’opposition alors que le parti au pouvoir le RDPC organise des meetings parfois sans faire une demande de manifestation.

Il faut rappeler qu’au Cameroun, la loi permet au sous-préfet d’interdire une manifestation ou une réunion publique même si celle-ci a été déclaré et autorisée si et seulement il y a risque de trouble à l’ordre publique. Seulement dans la pratique, seuls les sous-préfets sont à même d’apprécier ce qui relève de « trouble à l’ordre publique ». Cependant, on peut tout de même s’interroger sur les motifs qui ont conduit à l’interdiction du meeting de Ngambé.

Affaire à suivre…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *