Cabral Libii, face à son destin.

Dans un contexte démocratique difficile, Cabral Libii président du PRCN (Parti Camerounais de la Réconciliation Nationale) se façonne le chemin d’un leader exemplaire.

Alors que le Cameroun traverse une période difficile et délicate de son histoire tant sur le plan sécuritaire marqué par la recrudescence des exactions des terroristes à l’Extrême-Nord et la guerre de sécession dans les deux régions anglophones entrainant des pertes en vie humaines considérables, que sur le plan économique dont la mobilisation d’importantes ressources paralysent de nombreux secteurs d’activité, Cabral Libbii se fraye l’imagerie du leader idéal.

Au détriment du poids de l’âge (87 ans) et de la durée d’exercice du président Paul Biya(bientôt 37 ans au pouvoir),et par le fait que ce dernier touche la toile de son règne En plus au moment où le climat politique bouillonne par de nombreuses arrestations, des répressions policières sur les manifestants et les militants du tribalisme, Cabral Libbi réunit autant d’atouts susceptibles de gagner le cœur du peuple camerounais. Notamment, le rayonnement de ses idées, sa popularité davantage grandissante et sa proximité avec le peuple.

Dans un contexte où le peuple camerounais sombre dans une grande incertitude et désormais préoccupé par la quête d’un leader rare, « providentiel » capable de fédérer, concilier, rassurer et surtout de régler rapidement les problèmes actuels et de redonner de l’espoir aux camerounais. Cabral Libii serait-il cet homme exceptionnel à qui le peuple souhaiteconfier son destin ?

En rassurant qu’il aime les gens,il sait construire une relation émotionnelle et fusionnelle avec le peuple. C’est une caractéristique essentielle pour un homme politique. Cela lui permet d’être un élu des cœurs de part sa capacité à montrer que les relations humaines sont importantes dans la vie quotidienne. Ainsi, en dépit des critiques le président du PRCN continue degagner les cœurs. Sa forte intuition à laquelle il se réfère en dernier recours pour prendre une décision lui permet de prendre de court tous ses adversaires et parfois même ses plus proches collaborateurs. Souvent critiqué pour son manque d’expérience, il sait le reconnaître avec humilité. Il sait demander pardon quand il s’est trompé. 

Cabral Libii s’estfixé le cap et lorsqu’il indique la direction, le grand nombre le suit sans se poser trop de questions. On l’a vu lors de la dernière fête de l’unité avec le Parti Camerounais de la Réconciliation Nationale (PCRN). Àpeine arrivé à la tête de ce parti, il a pu mobiliser en moins de trois jours des milliers de personnes dans les quatre coins du Cameroun qui ont défilé à l’effigie de ce parti que personne ne connaissait la semaine d’avant. 

Par ailleurs, Cabral Libii a des résultats palpables.Tout le monde s’accordeau fait qu’il a remobilisé les jeunes sur la chose politique, il a impulsé l’inscription sur les listes électorales et il est sorti contre toute attente troisièmeà l’élection présidentielle du 7 octobre dernier. Aujourd’hui, il ne cesse d’inspirer et de motiver des milliers de jeunes camerounaisqui l’accompagnent. Certains se sont engagés en politique après l’avoir écouté, d’autres l’aime simplement parce qu’il a un talent difficile à décrire. 

Au-delà de ces caractéristiques qui font de lui un leader de premier plan au Cameroun, d’autres aspects montrent que son destin est en phase avec la situation actuelle du Cameroun. N’ayant pas encore occupé des hautes fonctions, il bénéficie de la confiance d’une grande partie du peuple. Contrairement aux autres leaders qui trainent derrière eux un passé douteux. Cabral Libii ne souffre d’aucune condamnation pour détournement de fond. Ses origines modestes font de lui un homme simple qui s’adapte à toutes les situations. Il est trèss à l’aise avec le bas peuple et aime allersur le terrain pour toucher du doigt la réalité. C’est ce que le peuple camerounais attend : un homme normal qui connaît le Cameroun profond, qui parle avec tout le monde, écoute tout le monde et partage avec tout le monde. 

Il a un projet politique clair qu’il explique avec passion et précision lorsque les circonstances s’imposent. Ses idées sont cohérentes et pragmatiques ajoutées à son intelligence personnelle qui lui permet de comprendre vite, d’expliquer et de proposer des solutions à chaque difficulté d’envergure qui frappe le Cameroun. 

Comme on a pu le voir durant la présidentielle, il a montré la voix de la transparence et de l’innovation politique avec un financement populaire qu’on avait jusqu’ici uniquement dans les pays occidentaux. Son âge lui donne comme atout une énergie physique qui lui permet de répondre à toutes les sollicitations, une marque des grands leaders qui n’hiérarchisent les problèmes, ni les lieux à visiter. La crise anglophone nous a également montré que Cabral Libii sait prendre le risque ce qui lui vaut de plus en plus un soutien populaire et en majorité celui des jeunes. Une tranche de la population qui est déterminante pour un homme qui veut accéder au pouvoir. Les récompenses qu’il reçoit à l’extérieur du Cameroun comme celle de l’homme politique africain de l’année, lui permettent d’avoir progressivement une reconnaissance internationale et se de construire son propre réseau loin des circuits traditionnels de parrainage.  

Huit mois après l’élection présidentielle, la prestation de Cabral Libii continue d’occuper l’espace médiatique. Celui qui était il y a deux ans simple cadre contractuel à l’université de Yaoundé II, juriste et journaliste s’est lancé à la conquête de la fonction suprême dans un contexte démocratique difficile. Car il faut le rappeler, la démocratie camerounaise est encore fragile et face à une élite conservatrice qui n’entend rien lâcher, l’engagement politique se fait au prix de nombreux sacrifices. L’Estonie, l’Ukraine, l’Irlande, la France, l’Autriche sont autant de pays dans le monde qui ont choisi de confier le destin de leur nation à des hommes de moins de 40 ans. 

En Afrique, Ousmane Sonko auSénégal, Julius Maléma en Afrique du Sud et Bobi Wine enOuganda s’inscrivent dans la même lignede combat que Cabral Libii. C’est eux qui feront certainement l’Afrique de demain. Le Cameroun choisira-t-il de suivre cette mouvance ? Ou choisira-t-il de continuer avec le systèmeconservateur ? Quel qu’en soit le choix de l’avenir, une chose est claire,Cabral Libii a ddémontré ses capacités de leaderet ne pourra que suivre le chemin tracé par son destin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *